David Attenborough met en garde contre la crise climatique «balayée des premières pages» en raison de la pandémie de coronavirus

par | Mai 25, 2020 | Recettes vegan | 0 commentaires




«Le problème est qu'en ce moment, le problème climatique est également considéré comme étant plutôt dans un avenir lointain parce que nous devons penser au virus» Le présentateur dit que les journaux sont pleins d'histoires sur Covid-19 (Photo: Edited par Plant Based News) Le vétéran présentateur Sir David Attenborough a averti que la pandémie de coronavirus (Covid-19) avait fait en sorte que la crise climatique soit «rayée des premières pages» de l'actualité. Le diffuseur de 94 ans, qui utilise souvent sa plate-forme pour faire la lumière sur les questions environnementales, a fait des commentaires lors de sa récente apparition sur le podcast So Hot Right Now. "Venant à ébullition" Selon The Independent, Attenborough a déclaré: "Le problème est qu'en ce moment, le problème climatique est également considéré comme étant plutôt dans un avenir lointain parce que nous devons penser au virus." le virus. C'est vrai, c'est ce que je veux savoir aussi. Mais nous devons nous assurer que ce problème, qui allait bouillir avec la prochaine réunion de la COP à Glasgow, a soudainement été balayé "Efforts en arrière" Attenborough n'est pas le seul environnementaliste à avertir de la façon dont la pandémie affecte notre attention sur la crise climatique. Le présentateur de télévision et défenseur des végétaliens Chris Packham a déclaré que le virus «  pourrait faire reculer '' les efforts de lutte contre le changement climatique. cela pourrait nous faire reculer de plusieurs années. Le changement climatique ne va pas disparaître. "Ce sera une période difficile et terrible, mais nous devons en sortir après avoir appris des leçons et changé nos pratiques." Nous nous demanderons comment nous faisons des affaires et des interactions sociales – avons-nous besoin autant de jets dans le ciel? Nous ne pouvons plus nous permettre d'être à nouveau aussi vulnérables. "



Source link